Le blog des Chevaliers d'Apollon

Le blog des Chevaliers d'Apollon

Livre d'Or des lecteurs

Olivier

 

Ce roman est bien écrit et construit, et très bien documenté ; il se lit très facilement, et les citations introduisant les chapitres invitent à la culture et la réflexion. Je me suis vite laissé embarquer dans les aventures de Maria & Friends. Ils sont tous très attachants ; ils aiment l’opéra certes, mais surtout la liberté, la beauté, et ils aiment l’amitié par-dessus tout ! J’ai donc eu l’impression de faire partie de la bande à Maria moi aussi, à qui on sent en particulier que l'auteur a donné un peu d'elle-même, ce qui fait d’elle quelqu’un de très vivant, comme le roman ! Avec lui, je me suis évadé, j’ai voyagé et suis revenu dopé par son allégresse, avant même de partir en vacances, merci ! Et dire que la musique classique c’est même pas mon truc (je ne la connais quasi pas)… C’est un comble.

 

Je pense que les principales qualités de ce roman sont sa joyeuse énergie et bien sûr son originalité (j’ai totalement découvert, et avec grand plaisir, le monde de l’opéra pour ma part grâce à lui), tout comme celle de la quête spirituelle des protagonistes. J'ai apprécié leur indépendance d’esprit et leur refus de s’aliéner ; ça fait du bien dans ce monde qui s'uniformise et se formate à tout va - et pas uniquement sur le plan musical - ! 

 

 

Joëlle

 

Vous aimez l'opéra? Vous n'y connaissez rien? Commencez ce fabuleux roman, vous ne pourrez le refermer qu'une fois terminé. Passionnant, d'une écriture fluide, entre humour et ésotérisme, il vous fera vivre ou revivre des moments d'exception, comme une rencontre avec votre ténor préféré, une réception VIP au foyer de l'opéra. Vous serez captivés par l'histoire, séduits par les personnages. Les aventures de Maria, Sherlock Holmes des temps modernes vous plongeront dans le monde si particulier de l'opéra. Un livre exceptionnel, je l'ai lu avec gourmandise et passion. Je viens de le commander pour l'offrir. Merci à son auteure.

 

 

Anne

 

Ce roman d'aventures se lit avec un grand bonheur. Ce n'est pas un roman sur l'opéra, sur ce qui s'y passerait. C'est celui d'une fan d'opéra. C'est une aventure, l'histoire d'une quête matérielle, spirituelle, intellectuelle, portant sur une culture particulière qui nourrit l'imaginaire de l'auteur, une culture d'ailleurs d'une belle érudition dont témoignent aussi les textes livrés à la méditation au début des chapitres. 

Un coup de chapeau à la petit Maria, incarnation de la joie de vivre, qui tient sa petite troupe avec un gant de velours.

C'est un roman juvénile et joyeux. J'ai bien ri en lisant certaines parties de l'ouvrage. Une belle histoire, bien construite et bien écrite (je pense à la description de Vienne, à celle de la forêt de Brocéliande.) La petite équipe des "amis chercheurs", à travers les échanges nécessaires sous forme de dialogues, en fait également un récit vivant dans un langage contemporain.  

Dans ce livre, c'est le son que l'on traque, pour son impact sur la sensibilité et le corps de ceux qui le reçoivent, selon la forme qu'il peut prendre. C'est un combat de l'Ombre et de la Lumière, du Mal et du Bien, de la laideur et de la Beauté, personnalisé ici par la présence d'un grand chanteur lumineux, Wolfgang, par opposition au grand manipulateur de foule qu'est Marsyas.

L'auteur a fait son choix : ce sont les voix de l'opéra, et rien d'autre, puisqu'elles portent en elles la Beauté sur Terre. 

 

Lucie

 

Ce livre se lit avec bonheur, il est plein d’humour et je me suis régalée à vivre des moments fabuleux, tellement réalistes. L'écriture en est fluide et révèle un imaginaire foisonnant de belles aventures et de détails historiques et lyriques.

On est immédiatement dans un milieu musical, réaliste, on sent que l’auteur connait parfaitement le milieu de l'opéra et ses arcanes.

Le style est clair, élégant net et évocateur, les personnages sont intéressants, on les sent réels. L'approche ésotérique fait penser au « Da Vinci Code », mais ici on se sent chez soi en Europe. C’est un made in France.

On entre directement dans l’action, l’auteur posant d’emblée personnages et lieux qui sont parfaitement décrits.

Certains moments sont très drôles ("votre Kundry est impressionnante de justesse"or le rôle est muet !), les citations et références culturelles et historiques toujours très justes. On les découvre avec bonheur sans avoir l’impression que l’auteur fait un cours magistral.

On lit ce livre avec gourmandise et passion, d’une traite (si l’on peut) et on ne le laisse que par obligation (travail, nuit....!)

 

Dominique (écrivain et philosophe)

 

Me voilà donc au bout de ce roman. Bravissimo ! Mon impression du début s'est confirmée tout au long. J'admire, et suis persuadé que vous avez un vrai talent de romancière, qui m'épate. Ce qui est fabuleux c'est de retrouver sous votre plume toute une série de choses que je pense ou ressens depuis longtemps : sur l'opéra, bien sûr, sur tous les sites que vous traversez, mais aussi sur la "musique" des jeunes d'aujourd'hui, et son bruit épouvantable (qui moi aussi, m'a rendu absolument et physiquement malade les 2 ou 3 fois où j'ai essayé...) Et même de temps à autre au concert symphonique quand il est mauvais ! Même Berlioz, quand il est mal dirigé, devient insupportable, au moins par moi, et même sur Johnny Hallyday (qui en effet a, ou du moins avait une voix, lui !).

 

Irina :

Très beau roman !!! je suis sur le point de le finir et je sens que ça va me manquer, alors je traine pour ne pas le finir tout de suite 

 

LES CHEVALIERS D'APOLLON

JULIA LE BRUN

DATE D'EDITION : 20/06/2016

ROMAN en français

ISBN : 9781532775079

 

 



12/05/2016
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres